Découvrons ensemble un appareil de cuisson qui a révolutionné la cuisine et permis de réduire de façon drastique le temps de cuisson des aliments : la cocotte-minute. Si en théorie il suffit de mettre de l’eau dans votre cocotte-minute pour faire cuire vos aliments, en vérité il y a tout un mécanisme hyper astucieux pour accélérer le processus de cuisson afin de vous faciliter la tâche en cuisine. Rôti de porc ou de veau, bœuf bourguignon, pot aux feu : tous vos plats mijotés peuvent être Comment marche vraiment vos autocuiseurs, quels plats cuisiner dans vos cocottes-minutes et est-ce que leur utilisation est vraiment sans danger à 100 % ? Toutes réponses aux questions que vous pourriez vous poser sur l’autocuiseur dans cet article !

Comment fonctionne une cocotte-minute ?

 

  • Comme nous le savons la température de l’eau peut monter uniquement jusqu’à ‘à 100 ◦C car au-delà de cette température, l’eau va s’échapper du récipient sous forme de vapeur mais cela à pression atmosphérique ambiante. Mais saviez vous en revanche que lorsque la pression est plus basse l’eau commence à s’évaporer à des températures inférieures (70 ◦c au sommet de l’Everest !) et inversement plus la pression est haute plus la température requise pour faire évaporer l’eau sera élevée.
  • Dans un récipient à haute pression l’eau va ainsi atteindre des températures bien supérieures à 100 ◦C) avant d’arriver à ébullution.
  • Puisque la cocotte-minute est fermée hermétiquement lorsque l’eau va s’évaporer cela va augmenter la pression à l’intérieur du réceptacle et ainsi augmenter la température à l’intérieure du récipient permettant ainsi de réduire le temps de cuisson.
  • Une soupape de sécurité est présente pour permettre à la vapeur de s’échapper et éviter une surpression qui pourrait faire exploser vos autocuiseurs.
  • Il existe désormais de nombreux modèles, vous avez notamment le modèle classique en aluminium très apprécié pour sa légèreté ou encore le modèle en acier inoxydable ultra robuste et bonus l’inox est compatible toux feux dont induction.
  • Vous pouvez également trouver l’autocuiseur électrique avec système d’ouverture et de fermeture super facile et différents modes de cuisson spécifiquement destinés à des aliments précis ou vous pourrez régler le minuteur ce qui vous évite de devoir surveiller la cuisson sous-pression.

Quels types de cuisson dans un autocuiseur

  • Cuisson à la vapeur : pour conserver au maximum les vitamines et minéraux présent dans vos fruits et légumes, vous pouvez opter pour une cuisson vapeur. Vous pouvez pour cela utiliser un panier vapeur ou un tamis que vous déposerez au-dessus d’un fond d’eau dans votre cocotte-minute. Il vous suffit ensuite de placer vos légumes tels que les haricots, les brocolis ou encore les carottes dans votre panier ou tamis avant de porter à ébullition. Attendez quelques minutes et vous pourrez déguster des haricots vapeur au beurre ou encore utiliser vos brocolis vapeur pour la purée de bébé.
  • Cuisson à l’eau : autre méthode très prisée pour la cuisson en cocotte-minute– il vous suffit de mettre un bouquet garni dans un peu d’eau dans votre cocotte-minute et d’y mettre vos légumes et/ou viandes avant de porter le tout à ébullition. Idéal pour la préparation de vos légumes pour une purée ou un velouté.
  • Cuisson mijotée : Pour les plats tels que le bœuf bourguignon, un ragoût ou encore l’osso bucco, les morceaux de viande doivent être cuits assez longuement c’est là qu’intervient la cocotte-minute pour vos faciliter la tâche en cuisine et faciliter la cuisson de vos viandes.