La machine à laver domestique habituelle a un tambour de 5 kg et peut être un peu serrée pour la couette. Vous pouvez laver une petite couette fine dans une machine à laver de 5 kg, mais la couette d’hiver de 200×200 cm n’y rentre pas. En aucun cas, vous ne devez essayer de forcer la couverture dans la machine. Il est inutile d’humidifier la couverture au préalable et de la mettre ensuite dans la machine à laver. Certaines couettes ont un volume plus faible lorsqu’elles sont mouillées, car le garnissage colle ensemble, mais pour un nettoyage optimal. Ceux qui veulent laver une grande couette dans une machine à laver de 7 kg atteindront bientôt leurs limites. Que faire alors si vous ne voulez pas aller au service de nettoyage coûteux ? Si cela doit être fait rapidement, vous pouvez aussi utiliser la baignoire à la maison, mais ne laissez pas votre couette dans la lessive trop longtemps et faites attention à la température.
CouetteMais lorsqu’il s’agit de sécher, vous êtes confronté au problème suivant. La meilleure solution serait d’aller à la laverie automatique la plus proche, car elle dispose de machines à laver et de séchoirs à linge avec de grands tambours qui peuvent contenir même les grandes couvertures d’hiver. Si la couette est bien lavée, vous pouvez vous demander : Comment laver un oreiller ? ou Comment laver le linge de lit ? Pour ces deux questions, vous trouverez les bonnes réponses dans notre encyclopédie Emma. Nous espérons que vous avez recueilli de précieux conseils sur le thème du lavage des couettes.

Comment laver une couette

Le nettoyage de la couette dépend du remplissage et de la housse. Un premier indice est la marque de blanchisserie du fabricant. Certaines couettes ne rentrent pas dans le lave-linge de la maison et peuvent être apportées au pressing.

À quelle fréquence dois-je laver une couette ?

Une couette doit être lavée une ou deux fois par an. Il est également important de bien aérer la literie après le sommeil, car l’humidité causée par la transpiration pendant le sommeil est un endroit idéal pour l’accumulation des acariens.